Les abondements au CPF

Depuis le 3 septembre 2020, les employeurs peuvent participer financièrement et en ligne, au projet de formation de leurs salariés. Ils disposent désormais d’un espace pour gérer leurs dotations CPF (on ne parle plus « d’abondements ») en ligne : Espace des Employeurs et des Financeurs – EDEF.

Les employeurs ont la possibilité d’abonder le compte CPF de chacun de leurs salariés. Cela signifie qu’ils peuvent créditer le CPF de chaque salarié d’un montant en euros pour lui permettre de boucler le financement d’une formation CPF ou d’augmenter le « budget formation » pour l’inciter à se former. C’est ce qu’on appelle une dotation volontaire.

Cela implique un échange entre la personne salariée et son employeur pour discuter de la formation choisie, de l’adéquation entre le projet de la personne et celui de l’entreprise, d’avoir estimé cette enveloppe budgétaire pour concrétiser le projet de formation.

Attention, l’initiative d’utiliser son CPF doit toujours venir du salarié, sans pression de l’employeur.

Bon à savoir : il existe aussi un abondement « droits supplémentaires » en application d’un accord collectif prévoyant une alimentation plus favorable ; une « dotation salariés licenciés » : en application d’un accord de performance collective, en cas de licenciements pour refus de modification du contrat de travail, ou encore un abondement « Droits correctifs » à la suite du bilan des entretiens professionnels réalisé au bout de 6 ans, si vous n’avez pas rempli vos obligations.

Retrouvez la fiche pratique mise à votre disposition sur le portail EDEF